Château de Serrant

Classé Monument Historique depuis 1948, le Château de Serrant possède un mobilier riche et varié qui le place indéniablement parmi les châteaux les mieux meublés de France. Les livres sont l’autre richesse du domaine : 20 000 ouvrages classés à leur tour Monument Historique en 2001.

À l’origine, Serrant était une forteresse médiévale.

En 1539, Péan de Brie entreprend la reconstruction de la bâtisse qu’il souhaite transformer en un château Renaissance. Mais, la ruine de la famille met rapidement fin aux travaux : seules la première moitié du corps principal et la tour nord sont achevées.

Le château passe alors de mains en mains avant d’être acheté, en 1636, par Guillaume II de Bautru. Se basant sur les plans de son prédécesseur, il poursuit la construction du château et édifie la seconde moitié du corps principal, la tour sud, les deux pavillons ainsi que l’aile nord et la première moitié de l’aile sud. Son arrière-petite-fille, la Marquise de Vaubrun, termine la construction du château en installant une chapelle dans la seconde moitié de l’aile sud. Dessinée par Jules Hardouin Mansard, cette chapelle abrite le mausolée du Marquis de Vaubrun.

En 1749, Madeleine de Bautru vend le domaine de Serrant à la famille Walsh qui y dessine un parc « à l’anglaise ». Enfin, en 1830, Valentine Walsh épouse le Duc de La Trémoïlle. Leur fils, guidé par l’architecte des Monuments Historiques, Lucien Magne, entreprend une vaste campagne de restauration et d’embellissements.

Aujourd’hui, le Château de Serrant appartient toujours à des descendants de la famille de La Trémoïlle : le Prince et la Princesse de Mérode.

Régulièrement, des événements sont organisés au château (visites guidées spéciales, visites théâtralisées, journée des arts décoratifs, chasses au trésors…)
Plus de renseignements sur le site du château de Serrant

De plus, il accueille chaque année, en juillet, le plus grand Festival de jeu de rôle Grandeur Nature de France : Kandorya

Billetterie sur place et à l’Office de Tourisme Loire Layon à Chalonnes-sur-Loire.


St Georges sur Loire